Actualités

Allègement du temps de travail pour les diplômés de Belgique

Il semblerait que le code de la santé public a été mis à jour en janvier 2017 et présenterait à ce jour un allègement des contraintes pour les diplômés belges en psychomotricité souhaitant venir en France pour exercer. 

Ainsi une seule année de pratique en Belgique ou un autre pays membre de l'UE (plutôt que 2) semble nécessaire pour obtenir l'ouverture d'un dossier de demande d'autorisation d'exercice en France ! 

L'APFB entre en action

Chers-chères adhérents(es)

Voilà maintenant un an que l'APFB s'est formée et oeuvre sans relâche afin d'obtenir l'autorisation d'exercer en France qui convient à tous ou des solutions parallèles comme l'obtention de passerelles par exemple.

Il est utile de vous transmettre un petit récapitulatif afin d'établir une continuité dans les actions juridiques à venir:

- Les actions juridiques se sont d'abord déroulées en Belgique : Alors que la ministre de la santé Belge a refusé de reconnaître le métier de psychomotricien comme métier paramédical à part entière, l'UPBPF (avec collaboration de la FEF) décide d'entamer une action juridique en urgence déposée par 6 étudiants de diverses écoles de psychomotricité de Belgique. Malheureusement, la décision obtenue n'a pas été positive malgré le caractère urgent de la situation. L'UPBPF a décidé de faire appel en Mars 2017.

- Actuellement, l'UPBPF et la FEF décident de changer de stratégie afin d'agir plus rapidement auprès de la cours constitutionnelle de la Belgique.

Ces dernières informations sont actuellement décrites plus précisément sur le site de la FEF via ce lien :

http://fef.be/2017/05/29/psychomotricite-lupbpf-et-la-fef-font-le-point/

Nous vous annonçons que l'APFB compte lancer  les procédures juridiques plus axées sur la commission européenne de justice et soutenue dans le même temps par la Belgique (UPBPF). Comme la procédure s’annonce longue et coûteuse, nous avons lancé un premier appel aux dons.

Nous sommes optimistes sur le fait d'obtenir une décision favorable en passant directement par l'Europe et espérons réunir assez de fonds afin de pouvoir poursuivre les procédures juridiques jusqu'au bout!

Bien-entendu, vos initiatives pour récolter des fonds sont attendues et seront les bienvenues !

Nous restons mobilisées face à la non-reconnaissance du métier de psychomotricité en tant que métier paramédical en Belgique (en soutien avec l'UPBPF). Nous pensons que cette décision porte atteinte au métier en tant que tel dans toute l'Europe et souhaitons toujours obtenir des résultats pour pouvoir exercer en France!

L'APFB lance également un envoi en masse à l'attention de la nouvelle ministre de la santé française ainsi qu'au président de la République. Cette dernière peut bien entendu être envoyée aux futurs députés de votre région ainsi qu'à d'autres ministères. Nous pensons ainsi que cette action permettra de sensibiliser un maximum de personnes par rapport à notre situation. Et bien évidemment, l'APFB est soutenue par le SNUP!

 

Mobilisons-nous ensemble pour le métier qu'on aime

 

L'APFB

Le procès a commencé !

Chers adhérents, 

Vous le savez, le procès a débuté le 22 février 2017 en Belgique !

En effet, 6 étudiants attaquent la ministre Deblock en justice et ceci avec le grand soutient de la FEF, de l' UPBPF mais bien sûr aussi de notre part l'APFB.

Voici ce que la FEF et l'UNEF revendiquent ensemble et qui nous parait utile à notre affaire:

"La FEF et l’UNEF énoncent leurs revendications communes :

  • Ne pas appliquer les sanctions pénales liées à l’illégalité ;
  • Permettre l’équivalence de diplôme entre la France et la Belgique pour les étudiants diplômés, afin qu’ils puissent exercer leur profession ;
  • Que le ministre français des Affaires sociales et sanitaires permette aux étudiants français, diplômés en Belgique, d’exercer leur métier en France, et ce sans condition."

Vous pourrez bien sûr retrouver ces informations via leur articleLa FEF attend désormais une réponse dès demain à propos de ce procès!

 

Sachez que l'APFB continue son combat de son côté au niveau de la France mais nous espérons beaucoup que ce procès aide à débloquer notre situation.

L'action en référé des psychomotriciens est disponible via RTBF.be

la suite au prochain épisode...

 

 

 

décision de Madame Deblock : 19 octobre 2016

Chers adhérents, chers amis,

Le 19 octobre 2016, l'APFB a reçu un courrier émanant du ministère de la santé Belge, plus précisément de Maggy Deblock, en réponse à notre lettre du 13 août 2016. 

Sans grand étonnement, Madame Deblock nous a fait part de sa décision concernant la reconnaissance du métier de psychomotricien en tant qu'acteur de soin, je cite: "les interventions de psychomotricité qui sont actuellement effectuées dans le cadre de thérapies font partie de l'exercice des soins de santé (loi coordonnée du 10/05/2015, l'ancien AR n°78). en tenant compte de ces avis répétés, je maintiens ma position de ne pas envisager de reconnaître les psychomotriciens comme nouvelle profession des soins de santé."

Afin d'appuyer cette décision, Madame Deblock s'appuie sur la décision du CNPP de 2012 : "Le 22 septembre 2016, le conseil National des Professions Paramédicales (CNPP) a de nouveau émis un avis négatif concernant l'agrément de la psychomotricité en tant que nouvelle profession de soins" et confirme qu'"à defaut de reconnaissance légale comme professionnels de la santé en vertu de la loi du 10 mai 2015 relative à l'exercice des professions de santé, il est interdit de poser des actes relavant de l'art de guérir. Ceci n'empêche toutefois pas les psychomotriciens d'exercer leur métier en Belgique, du moment qu'ils n'exercent pas l'art de guérir."

Par cette décision, Madame Deblock a encore une fois, rejeté une part de notre travail relevant du domaine thérapeutique. Ceci s'oppose bien évidemment à la vision de la psychomotricité dans d'autres Pays d'Europe comme la France, la Suisse ou le Luxembourg.

L'APFB est déçue du peu de discernement que porte ces politiciens vis à vis de notre beau métier. Ceci ne nous aidera pas non plus à obtenir une reconnaissance en France pour le moment et nous soutenons les démarches juridiques entreprises via le soutien de l'UPBPF et de la FEF en Belgique!

Nous sommes désolées d'apprendre la nouvelle de Madame Deblock même si nous nous y attendions. Sachez que depuis cette nouvelle, L'APFB continue son travail de fond et tente de négocier avec la ministre de la santé française et bien d'autres.

Nous continuons ce combat et espérons que l'ensemble des politiciens se rendent compte que de nombreux patients ont besoin de nous!

Nous rassemblons du soutien, et sachez que l'UPBPF de Belgique nous soutient dans nos actions ainsi que le SNUP en France ! D'autres collaborations sont en cours !

Nous continuerons de vous tenir informés des différentes informations et actions qui pourront être envisagées notamment via notre newsletter pour nos adhérents!

Merci de votre collaboration et courage à vous dans cette épreuve quelque peu destabilisante !

Bien à vous, 

Les membres du bureau de l'APFB

6 étudiants attaquent la communauté en Belgique

Dans Le Soir ce mercredi 12/10/2016, un article relatant l'action en justice menée par six étudiantes en psychomotricité, avec le soutien de la FEF - Fédération des Etudiants Francophones et de l'Union professionnelle des psychomotriciens francophones, à l'encontre de la Communauté française et de l'Etat belge.
 

IL est temps d'obtenir des réponses!!

Vous pouvez voir l'article via ce lien !

 

 

6 étudiants attaquent l'état belge !

14695365 1135702466466751 5996833549481249734 n

Le SNUP nous soutient !!

Bonjour, 

Fin août, je constate que le syndicat national d'union des psychomotriciens nous soutient dans la reconnaissance du métier de psychomotricien paramédicale en Belgique !!

A cela, ils ajoutent que la décision de la ministre de la santé Belge a un impact sur le métier du psychomotricien en règle générale et en Europe.

Je vous mets le courrier diffusé par le SNUP via ce lien !

Merci 

La FEF attaque De Block en justice

Bonjour a tous !

La FEF attaque la ministre de la santé belge, Madame De Block en justice !

Cette demarche entreprise par la FEF est la bienvenue et nous la soutenons à 100%!!!!

En effet, d'apres le dernier dossier reçu par le tribunal administratif en France, l'equivalence du diplome est en partie bloquée par la "non possibilité de pratiquer légalement notre metier dans le pays de delivrance d'origine", autrement dit la Belgique.

Si la procédure juridique s'enchaîne, cela nous délivrera d'un certain poids !

Soutenons la FEF et leurs futures actions qui seront prochainement disponible sur notre site internet !


N'hesitez pas à partager !

Vous pourrez lire l'article suivant sur Facebook

Fef attaque ministre belge

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 02/06/2017

×