Forums de discussion

Catégories

Boîte à idées

Bonjour à tous, 

Nous mettons en place une boîte à idée

En effet, nous souhaitons faire participer nos adhérents ou toutes personnes ayant une idée pour l'avancement de notre projet !

Toutes vos idées peuvent nous être envoyées via notre adresse mail ou directement sur notre site!

Nous vous préciserons par la suite des idées retenues et vous les partagerons sur cette page !

Merci à tous

 

4 sujets
9 Messages

Dernier message par cleaning company dubai le 14/10/2018 à 13:25

4 sujets
9 Messages

L'association

1 sujet
1 Message

Dernier message par https://www.voyant-medium-travaux-occultes.com/ le 11/10/2018 à 17:54

1 sujet
1 Message

Nouvel évènement

L'APFB organise un envoi en masse par courrier auprès de la ministre de la santé le 5 Juin 2017.
Selon vos envies, ce courrier peut également être envoyé auprès du président de la République mais aussi aux futurs députés de votre région. Plus un grand nombre de personnes est au courant de la situation, plus on les sensibilise et plus notre situation est connue en France.

Nous avons repris le texte de l'an dernier, il ne vous reste qu'à le personnaliser, imprimer et poster ! Le voici: 

Objet : Reconnaissance et équivalence en France du diplôme de psychomotricien obtenu en Belgique

Madame la Ministre,

Suite à de nombreuses démarches, nous avons mis à jour et rendu publique la situation des psychomotriciens diplômés en Belgique.

En 2012, le Bachelier en psychomotricité est né de la volonté d’harmoniser la formation et le métier en Belgique, ainsi que d’un approfondissement des contenus de formation spécifiques à notre métier. C'est dans ce souci que le nouveau bachelier en psychomotricité a été créé. En juin 2015, la première promotion d'étudiants diplômés en psychomotricité voyait le jour. 
Il est à noter que la création de ce cursus a reçu l'autorisation de deux ministres compétents. Le nouveau bachelier a été élaboré en s'appuyant sur le programme du forum européen de psychomotricité. Ce programme européen correspond notamment à la formation paramédicale du psychomotricien en France. Auparavant, le métier était accessible aux paramédicaux diplômés ayant suivi une spécialisation d’un an : les connaissances n’étaient donc pas adéquates pour égaler la formation française.

Or avec la création du nouveau cursus, c’est une formation paramédicale reconnue en Belgique, répartie sur trois années d’études, et comportant minimum 800 heures de stages dans des domaines paramédicaux variés. Mais nous avons aussi le bénéfice d’aborder le domaine de l’éducation, notamment dans la prise en charge psychomotrice en école maternelle et dans la petite enfance, spécificité supplémentaire du diplôme en Belgique, qui élargi notre champ de compétence.

A ce jour, aucune demande d’autorisation d’exercice n’a été traitée par défaut de reconnaissance nationale de la profession en Belgique.
Les différences entre les communautés belges ne devraient pas avoir d’impact dans l’octroi de notre équivalence : nous sommes psychomotriciens, diplômés belges.
Mais la réalité est que nous sommes actuellement stoppés dans nos projets de vie, loin d’un défaut de compétences ou de qualités requises. Or, la réforme Licence-Master-Doctorat (LMD) de 2002 visait à adapter le système d'enseignement supérieur français aux standards européens. Elle était une étape importante dans la construction toujours plus concrète de l'Europe. L'un de ses nombreux objectifs était l’encouragement à la mobilité, l’accroissement de l’attractivité des formations françaises en dehors de la France et la possibilité de la prise en compte de la validation des périodes de formation, notamment en dehors de la France. Plus récemment, les accords de Bologne ont débouché sur des unités d'enseignement, validées par des crédits européens : les ECTS, permettent une comparaison et un transfert des parcours de formation dans toute l'Europe. Ainsi, un cadre de référence est créé et une cohérence des études dans toute l'Europe, définie.

De même, la France montre son besoin de psychomotriciens, notamment dans le cadre des grands plans de santé actuels (Alzheimer, Autisme, Trouble d’Apprentissage, Maladies neurodégénératives, prévention des départs de personnes handicapées vers la Belgique…). Il nous est donc incompréhensible que nous n’obtenions pas de reconnaissance, à l’instar des kinésithérapeutes, ergothérapeutes et orthophonistes qui ont la possibilité d’exercer en France avec un diplôme équivalent au nôtre.
Nous sommes des diplômés ; Formés par des enseignants de qualité ; Dans une formation de qualité ; Nous sommes psychomotriciens.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l'expression de mes salutations distinguées.

1 sujet
2 Messages

Dernier message par Christiana Lindskog le 31/10/2018 à 09:49

1 sujet
2 Messages